Ah qu’elle est jolie la belle Occiiiiitanie !

Nous voilà dans une des plus belles région du sud de la France ! (Non je ne dis pas ça parce que c’est en parti chez moi…) J’ai passé toutes mes vacances d’été depuis toute petite à Ganges, charmant village authentique à 1h de Montpellier. (Ma famille paternelle vit là-bas, mon père y est né, c’est important de le savoir…). Cette année j’en ai profité pour faire des choses que je n’avais jamais faite auparavant et visiter des endroits que je n’avais pas explorer ! C’est fou comme l’Occitanie et plus particulièrement « l’Hérault » regorge d’endroits plus fous les uns que les autres. Enfin, trêve de bavardage, c’est parti, je vous fait un itinéraire de sublimes endroits à voir absolument en Occitanie ! A vos marques, prêts, pâti… Euh… PARTEZ ! (💭 Complètement retournée celle-là…)

Tout d’abord commençons par le commencement… Cette fois-ci j’ai embarqué ma petite soeur Rachel dans mon mini « trip ». Dans cet article, je ne pourrais absolument pas vous donner de bons plan pour les logements en sachant que l’on a vécu chez ma tante durant une semaine (💭 Pas trop difficile ta vie). Ensuite pour vous y rendre je vous conseille fortement la voiture (sauf si vous comptez rester dans Montpellier et ses alentours). Vous pouvez également descendre de Paris en train et trouver une agence de location de voiture sur les villes de Montpellier, Nime, Narbonne ou Perpignan (💭Elle suppose qu’il y a d’autres grandes villes en Occitanie, mais en plus d’être complètement débile, elle n’a aucun sens de l’orientation… A t-elle seulement des qualités ? Je ne le saurais jamais. Vous non plus d’ailleurs). Là non plus je ne pourrais pas vous donner d’informations utiles puisque nous avons décidés de descendre en voiture depuis Paris (💭 ah ouais donc t’es complètement inutile jusqu’au bout ? pourquoi t’écris cet article déjà ?)… Donc ! Si ma petite voix intérieure veut bien se calmer (💭 toi calme toi oui. C’est toi qui parle à ta voix intérieure… Espèce de schizophrène)… DONC ! de 1 parce que je trouve que l’essence + les péages en pleins moi d’aout sont beaucoup moins cher qu’un billet de train ou d’avion et de 2 parce que ça nous fait un moyen de locomotion directement sur place. (💭 Pas bête la moche.) On dit pas bête la guêpe… (💭 Oui mais t’es moche.) …..

Je vous donne également une autre petite astuce (en vrai c’est mon blablacar qui me l’a fortement conseillé..) (💭 Logique.. on attendait pas de toi que tu trouve une idée toute seule.) Les prix du péage du Viaduc de Millau sont gonflés lorsque la haute saison arrive.. comptez le double du prix habituel.. Oui, je confirme, ce sont des enfoirés.. mais c’est comme ça et on ne peut rien y faire.. En tout cas, je vous conseille de passer par la ville de Millau, vous aurez un petit panneau « dernière sortie avant péage » et voilà ! Certes le trajet sera rallongé de 20 ou 30 minutes et vous allez me dire « oui mais on perd cet argent en essence parce qu’on roule plus et moins vite et bla bla bla.. » Ok alors si vous dépensez 15 euros pour faire 20 minutes de voiture, je ne sais pas quel modèle vous avez mais je vous conseille de changer rapidement.. parce que vous vous êtes fait ARNAQUER ! Oui, oui.. vous avez bien entendu.. la simple traversée du Viaduc coûte 15€ en haute saison contre 7€ en basse ou moyenne saison.. Donc c’est de L’ARNAQUE ! Voilà, si j’ai pu vous donner un premier bon plan pour faire des économies, vous le rajouterez sur votre Budget vacances ! Et on dit merci qui ? (💭 Merci Jack..) Alors là non ! (💭 t’avais cas pas tendre la perche. Connasse.)

Le cirque de Navacelles

Non le cirque de Navacelles n’est pas un endroit ou l’on trouve des clowns, des jongleurs et des équilibristes (💭 Euh… minute… Elle se croit vraiment drôle là ?). Je vous parle d’un endroit qui me fascine depuis très longtemps, un endroit magnifique où l’on se rend vraiment compte à quel point on est minuscule face à l’immensité de la nature. (💭 Bla,bla,bla)… Ensuite ça serait beaucoup trop compliqué de vous expliquer comment le cirque de Navacelles est apparu… c’était il y a plusieurs milliers d’années, ce serait en parti dû à la vis (rivière qui coule au centre du village de Navacelles.) qui aurait creusée les roches des causses, ET VOILA ! (💭 Ok maintenant c’est plus clair merci !). Sérieux ? (💭 N.O.N).

Le cirque est un immense canyon, il est inscrit depuis 2011, au patrimoine mondial de l’Unesco. Lorsque vous empruntez la route très sinueuse pour descendre 300 mètres au fond du cirque, vous tomberez sur un charmant petit village qui s’est implanté là non loin de la cascade de la Vis. (Je vous déconseille d’ailleurs de vous y baigner… L’eau est tellement froide que j’avais l’impression de sentir mes pieds se transformer en glaçons à son contact.

En haut du cirque, au point de vue de la Baume Auriol, vous aurez un panorama exceptionnel. Vous y trouverez également un restaurant (où je n’ai jamais mangé), une sorte de « petit musé » ou plutôt un point d’informations qui vous raconte l’histoire du site et toutes les richesses qui s’y trouvent (💭 ah bah c’est sur que les explications seront peut-être plus claires que les tiennes…) et une boutique de produits du terroirs avec des miels, des liqueurs ect… En tout cas, pour ma part, je trouve que cet endroit est une vraie merveille de la nature, on y entend chanter les cigales et les oiseaux et la vue est dingue ! (évitez de trop vous approcher du bord, la falaise de calcaire n’est pas très solide).

Une fois que vous aurez passé les routes sinueuses, étroites et tortueuses sans tomber dans le ravin (💭 attends, excuse-moi, t’es pas sensée donner l’envie aux gens d’y aller ? ah c’est bien ce qu’il me semblait… continue je te prie…). Vous atterrissez donc 300 mètres plus bas dans le petit hameau de Navacelles (à ne pas confondre avec la commune de Saint-Maurice-de-Navacelles), avec ses jolies maisons en pierres, ses ruelles et ses hauteurs qui font penser à d’anciens vestiges de forteresse. Je vous conseille vraiment de visiter le village, c’est tellement mignon et authentique, c’est même très agréable de se poser en terrasse au soleil avec une petite limonade fraiche… On se croirait dans le Sud ! (💭 … J’ai pas les mots…)

Lorsque vous passez le village, vous vous retrouvez en tête à tête avec la nature… Si vous prenez à droite vous pourrez entendre le torrent de l’eau qui s’écoule en une magnifique cascade… Si vous prenez à gauche, il y aura plus de calme et de plénitude, vous marchez un peu et vous tomberez sur un joli pont en pierre accessible seulement par les piétons, l’endroit est parfait pour faire un pique-nique au bord de l’eau ou profiter juste de la beauté du lieu.. Vous pouvez également emprunter un petit chemin de randonnée qui longe la vis, il y a environ 6km, donc une bonne heure de balade, je ne l’ai pas faite parce que nous n’avons pas vraiment eu le temps du coup nous y sommes allés en voiture (💭 feignasse…) mais le sentier vous emmène tout droit aux magnifiques moulins de la Foux dont je vais vous parler dès maintenant !

Les moulins de la Foux

Une magnifique petite pépite qui date d’avant 1097 ! Situé dans la commune de Vissec il est possible d’y accéder à pieds, (comme je vous l’ai dit précédemment) mais aussi en voiture. Il suffit de descendre dans le cirque de Navacelles mais ne pas aller jusqu’au village, vous vous arrêtez avant, dans un petit virage en épingle ou le stationnement est possible. (Je vous met l’itinéraire juste en dessous) De là vous emprunterez un sentier assez étroit, calme, avec une végétation luxuriante comme du thym, des asperges sauvages ou encore des fougères lorsque vous vous approchez un peu plus de la rivière. L’endroit attire pas mal les touristes malheureusement et si vous voulez être tranquilles je vous conseille d’y aller le matin… Malgré tout l’endroit est sublime, on entend le grondement de l’eau qui surgit dans le torrent, on écoute le bruit de la cascade qui coule, on perçoit au loin l’agitation des flots qui surgissent de la montagne et s’écrasent sur les rochers. (💭 Ok Jules Verne..) L’endroit n’est pas calme, mais c’est tellement agréable de se poser sur un rocher d’admirer le paysage et apprécier la fraicheur pendant les grosses chaleurs d’été !

Les moulins de la foux peuvent également être visités de l’intérieur, l’activité à cessée en 1907 et ils ont étés laissés à l’abandon parce qu’une crue à provoquée une destruction fatale… Il reste tout de même encore des vestiges, ils ont étés restaurés en 2000 pour faire une sorte « d’attraction touristique », vous avez une petite exposition permanente sur leur histoire et leur fonctionnement. Personnellement, je trouve les roues des moulins impressionnantes, on en arrive même à se demander comment l’eau faisait pour réussir à faire tourner des charges aussi importantes, j’aurais tellement aimé les voir en action ! Les moulins de la foux servent également à de nombreux spéléologues… Il y a d’immenses grottes dans lesquelles ont s’est bien évidemment aventurés (on a même cueillis des mûres sauvages !). Mais il y a aussi des cavités souterraines remplies d’eau… Des endroits parfaits pour les chercheurs et les explorateurs !

Si vous marchez un petit peu derrière les moulins, vous allez tomber sur un petit passage assez sympa que beaucoup de gens n’ont même pas remarqué… Il vous emmène dans un coin un peu reculé où vous avez un spot plutôt chouette pour vous détendre, il y a beaucoup moins de monde et c’est agréable parce qu’on entend pas vraiment le grondement de la cascade .

Après cette longue balade, le soir, nous sommes allés faire la nuit des étoiles filantes en haut du roc blanc… Vous devez surement savoir que c’est un événement qui dure plusieurs jours pendant lequel vous aurez le plus de chances d’observer des étoiles filantes.. Nous, nous avons choisi le Roc blanc, parce que c’est un sommet très dégagé, il y a très peu d’arbres, des grandes plaines et surtout aucune lumière… L’endroit parfait pour une observation digne de ce nom ! Alors préparez vos voeux et programmez vous une nuit à la belle étoile au sommet du roc blanc l’année prochaine !

Narbonne, ville du vent

Nous voici à Narbonne pour notre deuxième jour dans la région occitane ! C’est une ville qui est très ensoleillée l’été, mais malheureusement vous pouvez oublier le farniente et cocktails sur la plage ! C’est aussi la ville du vent ! Croyez moi, c’est à la limite du supportable… Le sable est très fin et on s’est retrouvés quasiment ensevelis en moins de deux ! Non… vraiment, c’est une très jolie ville culturelle lorsque vous restez dans le centre, mais si vous aimez vous baigner ou bronzer sur la plage, je vous déconseille fortement Narbonne plage, il y a également beaucoup de monde… Comme toutes les stations balnéaires. C’était la première fois que j’y allais, ma soeur et moi avons rejoins notre copain Paul (avec lequel je prépare mon projet de dingue !) pour une petite journée au bord de la mer… Et vous allez voir que les galères ne font que commencer… (💭 WOOO Mégane ! t’es sensée donner envie aux gens d’y aller… Mais qu’elle est con….) ALLEZ Zéééé PARTIT !

Nous voici arrivées à Narbonne City ! On récupère Paul à la gare et en direction vers la plage ! Euh… attendez… Où est la plage ? La plage ? Mmh… Waze est mon ami… (💭 t’as pas d’amis.) Ah mais d’accord ! Nous avons donc Narbonne la ville ET Narbonne plage… Très bien… Donc nous disons que la plage n’est pas du tout dans Narbonne et que… AH OUI… Bien… 15 minutes de voiture supplémentaire. Premier échec. On reprend la voiture en direction de la plage alors… Je ne vous cacherai pas par contre que la route qui mène de porte à porte est sublime, il y a beaucoup de circulation donc c’est assez difficile de s’arrêter, mais vous avez une vue exceptionnelle sur toute la péninsule… Si il n’y avait pas eu autant de vent j’aurais surement fait voler mon drone… J’ai voulu m’arrêter sur le bas côté pour prendre des jolies photos de ce superbe endroit mais… OH SURPRISE ! Echec numéro 2 ! « Carte SD absente. » NON MAIS C’EST PAS VRAI ! MAIS QUEL BOULET ! (💭 Je ne vous le fait pas dire.) Voilà. Ma journée s’est résumée à une Mégane entrain de se plaindre toutes les demies heures. « Non mais si j’avais eu ma carte SD… » (💭 Mais tu ne l’avais pas ! Donc ta gueule !) Bref, j’étais au bout de ma vie… je ne me voyait vraiment pas prendre des photos avec mon téléphone (je l’ai fait quand même). Journée à moitié gâchée.

Pour continuer la listes des « malheurs de Mégane », comme dans toutes les stations balnéaires, nous avons tournés pendant un bon quart d’heure pour trouver une place de stationnement qui était super loin. Ensuite nous avons marchés le long de la plage qui est quand même extrêmement grande, il a beau y avoir beaucoup de monde, on ne se marche pas dessus tout de même. Direction le port de Narbonne pour essayer de dénicher un petit resto « sympa » pour manger ! Oui, je sais ce que vous allez me dire… « Dans les ports ou les stations balnéaires quand on se rapproche de la plage il n’y a que des attrapes touristes » ! Et heureusement ce n’est pas toujours vrai, nous avions mangés dans une très bonne brasserie sur le vieux port de Marseille, et il y a un très bon restaurant sur la plage de Palavas-Les-Flots, je vous en parlerait plus bas. Nous avons donc marchés une bonne demie heure avant d’arriver dans le port, rien d’extraordinaire, il est mignon mais sans plus. Nous sommes donc à la recherche d’un restaurant, on lit les avis sur internet (comme tout le monde) et on hésite entre deux… Aucun ne fait ses frites maison… (Oui, alors je vous explique… J’ai une sacrée manie… Si vous voulez un bon restaurant vous regardez si les frites sont faites maison, je trouve que ça en dit long sur la cuisine en général, pour moi un restaurant qui ne fait pas ses propres frites n’est pas un bon restaurant), oui, je suis une fille compliquée mais avec du goût ! Bref, je savais qu’aucun des deux ne me conviendrait mais il fallait que je choisisse celui qui me paraissait être le meilleur des deux… Nous nous sommes finalement dirigés vers « La brasserie du port » et quelle catastrophe… ECHEC NUMERO 3 ! Je vous déconseille à tous prix ce restaurant, fuyez s’il est encore temps… J’avais juste envie de me la jouer à la Philippe Etchebest, rentrer en cuisine et leur demander « mais c’est quoi cette merde ? » Quand on est issus du milieu de la restauration et qu’on mange dans un bar ou un bistro, on ne s’attends pas à un 3 étoiles alors on est pas franchement exigeant et en plus de ça on a faim, donc on fait avec… Mais là, sincèrement, j’espère ne plus jamais remettre les pieds dans un endroit pareil. Le service était lamentable, les serveurs complètement paumés, on a attendu des entrées pendant 30 minutes « bouquet de crevettes et sa sauce aÏoli » ils disaient… (ça tombe bien, j’adore l’aÏoli !) On s’est retrouvés avec une assiette carrée, 4 crevettes non décortiquées posées comme des pauvresses aux coins de celle-ci et une salade avec un quart de tomate au milieu… Bien… ça commence très bien… Moules frites pour le plat, (je suis une très grande fan !), en résumé ? Des moules sèches comme les couilles de papi, on m’aurait fait manger un morceau de caoutchouc que j’aurais même pas vu la différence et des frites surgelées. JACKPOT ! Ma soeur a eu de la chance, avec son plat elle avait des « frites fraiches maison » !  On reçoit le plat… EXCUSEZ MOI ?! Où sont les frites fraiches ? « Ah, oui désolé on en a plus… » Très bien, donc le dire avant ça vous aurait bouché le cul ? Non ? Et sinon prendre une pomme de terre et la couper en frites C’EST TROP COMPLIQUÉ POUR LE CUISINIER !!  Non, parce que je peux lui apprendre son métier moi si vous voulez, je vous fait des frites. Bon, vous allez dire « elle arrête pas de se plaindre celle là, elle est chiante ! » (💭 Ah bein c’est drôle que tu en parle parce que c’est exactement ce que j’étais entrain de me dire…). Vient ensuite le moment du dessert ! LE TIRAMISU ! ceux qui me connaissent savent à quel point ce dessert est un cadeau des dieux pour moi… C’est le top 1 de la liste de mes desserts préféré ! Eh bien je ne l’ai pas mangé. Infecte. De quoi vous dégoûter des tiramisu à tout jamais. Des spéculos imbibés d’un sirop au café 6 fois trop sucré, une mousse chelou et encore du sirop sur le dessus. Bref, je n’ai jamais aussi mal mangé de toute ma vie, restaurant à blacklister sans attendre. 

Non je ne tiens pas mon chapeau parce que je me la pète et que je voulais absolument taper la pause… En fait c’est juste qu’à Narbonne il y a vraiment beaucoup de vent, sans déconner ! Après notre repas désastreux c’est le moment de la baignade… Comment vous le dire sans qu’on pense que je me plaint… L’EAU ETAIT GELEE ! (💭 mauvaise technique, essaye encore…) Du coup on ne s’est pas vraiment baignés, on a fait trempette, histoire de dire qu’on était allés à l’eau et après on a fait 5 minutes de farniente sur la plage avant de se faire ensevelir par le sable… Oui, oui 5 minutes top chronos ! Vous vous doutez bien qu’on est pas restés… Après une telle journée nous avons pris une petite douche sur la plage et on a repris la voiture direction Narbonne City !

Voici le Canal de la Robine ! classé au patrimoine mondial de l’UNESCO (oui, encore un…) Il fait 32 km de long et part du bord de l’Aude en passant par la ville de Narbonne et termine sa course dans la mer Méditerranée à Port-La-Nouvelle. Je trouve qu’il ajoute beaucoup de charme à la ville, c’est très agréable de se promener au bord, surtout que si vous allez dans le sens inverse de la prise de cette photo il y a un joli pont fleuri et en dessous ça a été aménagé pour que l’eau s’écoule en petites cascades, c’est vraiment mignon ! 

Cathédrale Saint-Just et Saint-Pasteur

Le premier mot qui m’est venu lorsque nous sommes entrés dans le jardin de la cathédrale c’est « ouah »… Et effectivement c’est démesuré… C’est certainement la cathédrale la plus imposante que j’ai pu voir de ma vie. Classée Monument Historique, son architecture totalement gothique lui donne un charme fou ! Elle domine la ville de toute sa hauteur et elle est située au centre actuel de Narbonne (ce qui n’était pas le cas au Moyen âge, elle se trouvait en bordure des remparts.)

Tous ces arcs-boutants et la taille des colonnes de la cathédrale laissent sans voix… Sans vous parler du superbe clocher… Nous avons fait le tour de ce gigantesque bâtiment et nous avons visités l’église intérieure où je n’ai bien évidemment pas fait de photos par respect du lieu « sacré ». Je ne peux pas vraiment vous parler de la cathédrale en elle même parce qu’il faudrait que je vous raconte son histoire, sa construction, son patrimoine historique… Bref, ce n’est pas mon rôle, (💭 c’est juste trop compliqué pour elle…) je vous fait simplement découvrir des endroits qui m’ont plus et d’autres moins… En tout cas, si vous passez faire une petite visite culturelle à Narbonne, je vous conseille sans hésitation de ne pas manquer la cathédrale, elle est vraiment magnifique et « incontournable ».

Le pont du Gard

Nous voici, pour ce troisième jour, dans le département du Gard ! Nous allons visiter…. LE PONT DU GARD ! Qui est ? (💭 Laisse moi deviner… classé au patrimoine mondial de l’UNESCO ?) Oui mais toi tu le savait donc c’est pas du jeu ! (💭 Non… t’es juste trop prévisible.) 

Situé dans la commune Vers-Pont-du-Gard à une bonne heure et demie de Ganges, c’est un monument superbe, on se sent tout petit aussi bien lorsqu’on le traverse que quand on se retrouve en bas. Je n’y étais jamais allée et je n’ai pas été déçue ! De plus, la météo était très favorable ! 

Pour commencer je vais vous donner une petite astuce très importante et extrêmement utile ! Ce n’est pas que je suis radine (💭 Elle l’est..) Mais comme vous avez pu le voir plus haut, je n’aime pas vraiment me faire pigeonner, surtout quand c’est totalement inutile… Alors si vous voulez économiser 9,50€ par personnes et marcher un peu plus, parce que la marche c’est bon pour la santé ! (💭 C’est sensé être bon pour la santé mentale ? parce que sinon tu devrais marcher BEAUCOUP PLUS…) Je vous conseille de lire ce qui va suivre !

Le site du pont du Gard est un endroit qui est devenu très touristique au fil des années, c’est le monument antique le plus visité de France, il a accueillie en 2019 plus de 1.500.000 personnes. Vous vous doutez donc bien que, qui dit touristes, dit « attrape touristes » ! Des petits malins se sont dits « tiens et si on faisait payer la visite de l’aqueduc ! » Et bien évidemment que font les gens ? Ils payent. C’était hors de question qu’on paye 19 euros pour voir un pont et payer un parking… Désolée, c’est un monument historique mais ce n’est quand même pas le musée du Louvre, il ne faut pas déconner. On a donc décidées de garer la voiture à l’entrée de la petite commune « les codes », parking gratuit mais une bonne demie heure de marche à pieds. On s’est donc lancées dans notre escapade à la recherche du Pont du Gard, le mieux (et la plupart des gens ne le savent pas) c’est qu’on est passées par des petits chemins super agréables pour y accéder, des vestiges en pierres et des champs d’oliviers, je vous met juste en dessous l’itinéraire que nous avons emprunté pour éviter la zone payante !

En tout cas, après une bonne grosse demie heure de marche accompagnées par le mélodieux chants des cigales, (le chemin n’est pas spécialement très bien indiqué pour se rendre au pont du Gard, je vous conseille de mettre Google Maps en route). Nous sommes donc finalement tombées sur une petite foule de personnes qui marchaient toutes dans la même direction… Un petit coup d’oeil à droite et… (Rachel on y est regarde) ! Cette fois j’ai bien fait attention de ne pas oublier ma carte mémoire dans l’ordinateur… Nous avons traversé l’aqueduc qui est vraiment superbe et impressionnant ! De nombreuses personnes s’y rendent en canoë lorsque les beaux jours reviennent, ça me ferait presque penser aux gorges du Verdon, la balade est longue mais c’est aussi un très bon moyen de s’y rendre sans avoir à payer le parking… Alors si vous aimez ramer, que vous avez la journée devant vous et que vous souhaitez voir le pont du Gard sous un angle différent, prenez votre embarcation et en avant moussaillon ! (💭 complètement givrée…)

De l’autre côté sur la rive droite du pont, vous allez apercevoir des bâtiments, vous avez un restaurant français, méditerranéen qui s’appel « les terrasses » qui a été installé dans une auberge du 19ème siècle. Nous n’y avons pas mangé parce que nous n’avions pas le temps et de plus c’est le genre de restaurant que je qualifierais « d’attrape touriste », généralement assez onéreux… Après je ne peux en aucun cas critiquer sur le plan gastronomique comme nous n’y sommes pas rentrées.

Je vous fait également ce petit commentaire parce que nous n’y avons pas pensé… N’oubliez pas votre pique-nique et votre bouteille d’eau… Il est vrai que parfois on se dit qu’on rentrera avant de manger et au final on reste plus longtemps et on a faim ou alors on oublie de prendre à boire… (pensez-y, en été il fait chaud et il y a très peu d’ombre dans ce coin). Bref, parfois on se retrouve à l’improviste. Du coup, on se fait attraper bêtement par nos amis les « attrapes touristes ! » Et oui, ça arrive même aux meilleurs ! (💭 Aux meill… quoi ?) Nous avons donc pris des sandwich tout simples, une bouteille d’eau et un paquet de chips au bistrot du pont du Gard qui ressemble beaucoup plus qu’à un snack à emporter qu’autre chose… Il y a très peu de choix et je trouve pour ma part que c’est vraiment cher… Mais bon, la prochaine fois, on pensera à apporter nos sandwich !

Après un dernier coup d’oeil, une nouvelle traversée et quelques photos, on reprend notre route, nous ne sommes restées que deux heures mais nous avions un programme bien chargé ce jour là, on vous emmène donc dans la commune de Uzes à seulement 17 minutes en voiture pour une activité réservée aux grands enfants !

Le musée du bonbon Haribo

Je suis certaine que vous ne vous y attentiez pas du tout ! En faisant notre itinéraire vers le pont du Gard, notre oncle nous parle de cet endroit… Ni une ni deux, je prend mon ordinateur et regarde le trajet. Qui ne rêverais pas de se retrouver entouré de milliards de bonbons ? Il fallait absolument que je vois ça ! On a tous rêvé un jour de se retrouver avec Willy Wonka dans sa chocolaterie géante ! (Sauf ma copine Mathilde…) ça y est ? Vous avez la référence ? Eh bien j’étais un peu comme ça en entrant dans le musée du bonbon haribo !

Si vous passez à Uzès, venez y faire un tour, que vous ayez des enfants ou non, il y a toujours de grands enfants qui se sommeillent en chacun de nous ! L’entrée est à 7,50€ pour les adultes, 5,50€ pour les enfants de 5 à 15 ans et gratuit pour les moins de 5 ans. Vous entrez donc dans une exposition sur l’histoire de la production des bonbons au fil des années, on vous montre également des machines anciennes qu’ils utilisaient à l’époque. Vous avez même le droit à des petites pièces à insérer dans des machines actuelles qui vous délivreront vos bonbons dans des sachets. Il y a également un magasin à la sortie de la visite où vous pourrez retrouver toutes les confiseries de la marque… De la fraise tagada, en passant par les dragibus, les crocos, les nounours, les bananes, les réglisses… Il y a un large choix ! Mais je ne vous conseille tout de même pas de les acheter sur place, si vous comparez au prix au kilos avec des grandes surfaces, il se trouve que ce n’est pas rentable du tout… Encore une certaine forme d’attrape touristes.

Nous ne sommes pas restées très longtemps (question de timming) mais le musée du bonbon haribo est très intéressant sur le plan historique. Vous aurez la possibilité de retracer l’histoire de la marque et la création de ses bonbons à travers le travail acharné du fondateur Hans Riegel. Vous découvrirez tous les procédés de fabrication de chaque confiserie ainsi que les ingrédients qui les composent.

Le musée est réparti en cinq salles sur plusieurs étages :

  • L’histoire et la fabrication
  • Réclamation et publicité
  • Affiches et arômes
  • De la matière au plaisir (ici vous avez un espace équipé de technologies comme des écrans tactiles, une visite sensorielle, des dégustations et des jeux de piste avec différentes questions sur ce que vous avez retenus de votre visite.)
  • Salle des machines (c’est ici qu’on met les petites pièces pour avoir les sachets de bonbons)

J’ai adoré faire la visite du musée haribo, c’était intéressant et très ludique, les explications sont claire et simples pour que les enfants puissent également comprendre et les décors sont bien faits.. Ça sent le bonbon de partout et les jeux de pistes sont super sympa ! Ils font même un peu d’humour… Sur un des murs était inscrit « Haribo, en partenariat avec le sucre… » ça m’a fait sourire. Mais j’avais vraiment l’impression d’être dans un autre monde… Si j’avais vu ça en étant enfant, je ne serais peut être jamais ressortie de là ! On se serait crus dans un film !

Maintenant je vous laisse deviner quel est le bonbon haribo préféré des Français ! C’est super facile… Mais jouez le jeu et n’allez pas vérifier sur internet !

Pour conclure je dirais simplement : « Haribo c’est beau la vie, pour les grands et les petits ! »

📍Musée du bonbon haribo – Pont des Charrettes, 30700 Uzès

Palavas-Les-Flots

Eh non, notre journée ne s’arrête pas là, je vous ai dit qu’elle était chargée ! Après une heure et demie de route pour rentrer sur Ganges, nous avons repris la voiture en direction de la station balnéaire Palavas-Les-Flots (environ 45 minutes de trajet).

Je ne suis pas une grande fan des stations balnéaires la journée, les plages sont bondées de monde, on se marche dessus, les rues piétonnes sont aussi inaccessibles que sur la Côte d’Azur et c’est la guerre du restaurant qui attrapera le plus de touristes !

En revanche, cette ville a beau être une station balnéaire, je l’apprécie quand même… Surtout au couché du soleil, la plage devient calme et le port est super mignon. Nous y retournons à chaque fois que nous sommes de passage dans notre famille… Mais nous y allons surtout pour une seule et bonne raison… A la nuit tombée, l’ambiance n’est pas la même, les gens font la fête et boivent un coup en terrasse ET… Il y a LUNA PARK ! Mon âme d’enfant ressort dans ces moments là ! (💭 Si seulement il n’y avait que dans ces moments là…) Pour ceux qui ne connaissent pas, Luna Park est une fête foraine qui se tient toute l’année dans certains coins d’Europe… On allait beaucoup à celle de la Palmyre en région Vendéenne quand on était petites et on finissait toujours par manger des churros et des barbe à papa ! J’adore l’ambiance des fêtes foraines, même si je ne fait pas toujours de manèges, je pourrais y rester des heures… Juste pour perdre tout mon argent aux machines à sous ou alors regarder les gens tirer sur des cordes pour décrocher des cadeaux, observer les auto-tamponneuse ou même juste manger une gaufre. Même si je déteste le monde et que ça reste quand même un endroit où il y en a énormément, l’ambiance festive et les enfants qui pêchent leurs canards me mettent de bonne humeur !

Nous ne sommes donc pas venus à Palavas pour profiter de la mer et des touristes… Bien que quelques uns d’entres nous se soient baigner. Il y a un restaurant super sympa sur la plage, tout près du port qui s’appel « Les pieds dans l’O« , je vous en avait parlé un peu plus haut… Il est au bord de la mer, alors tout de suite on se dit « attention attrape touriste ça va être immonde »… Et je vous arrête parce que c’est bien loin d’être le cas. Je ne suis pas très compliquée en ce qui concerne les restaurants, si c’est bon et frais je ne fais pas de chichi, et c’est le cas de celui-ci, les prix sont loins d’être exorbitants pour un resto de bord de mer et la cuisine est simple, bonne et méditerranéenne ! Disons que c’est un peu notre restaurant « phare » ou « tradition », lorsque nous descendons dans le sud et que nous faisons un tour à Palavas, on réserve automatiquement… Et je vous conseille de réserver, parce que les places sont chères ! Personnellement j’ai pris des moules frites… Je vous ai dit que j’adorais ça héhé… En plus, la mer, la plage, les mouettes… L’occasion ne se présente pas tous les jours pour manger des coquillages (quoi qu’ici en Nouvelle Calédonie il y en a pleins) !

Nous étions tous à table tranquillement entrain de manger notre repas et je voyais à l’horizon la nuit pointer le bout de son nez… De ma place à table j’avais une très jolie vue sur le port… Quand soudain, se fut comme une fulgurance… La pleine lune brillante se reflétait parfaitement dans l’eau et se hissait dignement au dessus des mâts des bateaux. Je pense que je n’ai réfléchi que l’espace d’une seconde, j’ai pris mon appareil photo et j’ai seulement dit « désolée, urgence, je reviens tout de suite ! » TADAM !

Ce que j’adore dans la photographie, ce sont les imprévus… D’être absolument entrain de faire un truc, voir quelque chose qui nous perturbe et se dire « il faut absolument que je le prenne en photo ! » Je trouve que se sont toujours les photos imprévues, sans réglages au préalable qui font les plus belles photos, on est pressés, on ne veut pas louper se moment, alors on shoote comme si notre vie en dépendait ! Mes photos ne sont pas extraordinaires mais ça me fascine et j’adore ça.. C’est un art, une création, une imagination… On ne pourra jamais retrouver sur une photo ce que l’on voit en vrai, de nos propres yeux et c’est ça qui est bien… Parfois juste de regarder la photo que l’on a prise et de se dire qu’elle est encore mieux que ce qu’on voit. C’était la petite parenthèse « la minute photo de Mégane » (💭 Merci, tu nous a bien fait chier, j’ai presque versé une larme, tu peux la boucler maintenant ? Il faut que je réfléchisse à ta place.)

En tout cas le repas était super bon, après un Mojito framboise (biiiiieeeen chargé) à 11€ et un plat de moules frites à la crème pour 19€ nous avons décidés de prendre le dessert à Luna Park ! ça vous étonne ? ( 💭 Vu comme tu es grosse, je dirais non… Pas vraiment…)

📍Les pieds dans l’O – Boulevard Maréchal Foch, 34250 Palavas-les-Flots

La soirée s’est terminée dans une ambiance assez festive ! On a fait pas mal de manèges… Je n’ai peur de pratiquement rien, j’adore les sensations fortes, excepté l’espèce de grosse boule qui vous envoi à je ne sais combien de mètres de hauteur et la maison hanté… Je déteste les maisons hantée ! Oui je suis une vraie flippette et je l’assume ! (💭 à qui le dis-tu…) 

Le Mont Aigoual

Le lendemain matin nous sommes allés à la messe du Dimanche (💭 BUG), oui je sais ce n’est pas forcément très intéressant de savoir que la nana complètement givrée qui écrit l’article est religieuse, et je ne vous parle pas de pâtisserie ! ahahah (💭 Oh non, elle a osée… Priez pour moi…) Je vous le dit juste parce que l’église de Brissac est juste magnifique, elle est perchée dans les montagnes et il faut pas mal grimper pour y arriver, mais comment vous dire que la vue de la haut est tout simplement dingue !

L’après midi nous sommes allés faire une longue balade en forêt au Mont Aigoual, c’est le point culminant du Gard, ou plutôt la plus haute montagne des environs, l’hiver vous pouvez même y faire du ski ! Il y a une station qui s’appelle « Alti Aigoual ». Le mont Aigoual fait parti du massif des Cévennes, il y a également un observatoire météorologique lorsque vous montez en altitude, nous n’y sommes pas allés cette année mais ça en vaut vraiment la peine, vous avez une vue panoramique sur les chaines de montagnes aux alentours et vous pouvez même apercevoir la mer Méditerranée, c’est vraiment très très très beau ! Là, nous sommes seulement allés à l’un des points de vue du mont Aigoual qui est tout aussi magnifique !

La vue est dingue à cet endroit, on avait même pris les jumelles pour observer les oiseaux se laisser porter par le vent… C’est dans ce genre d’endroits que l’on se rend compte à quel point la nature est belle et grande, on s’octroie une pause pour pouvoir laisser entrer l’air frai et pur dans nos poumons, on réalise à quel point on est minuscule face à l’immensité du vaste monde. Les seuls bruits sont ceux des oiseaux, des cigales ou des herbes qui dansent, on est là, assis à contempler ou à observer les superbes choses qui nous entourent et c’est peu dire si je vous dit qu’elles sont nombreuses. Le Mont Aigoual est un endroit relaxant et ressourçant, à cet endroit il y a très peu de passage et encore moins de touristes… L’été, comme nous, vous pouvez en profiter pour vous balader en forêt, pour moi c’était le moment idéal pour sortir ma nouvelle bonnette macro et l’essayer en pleine nature !

On est peut être restés pendant 45 minutes à essayer de prendre chaque insecte en photo, des abeilles, des coccinelles ou mêmes des papillons… Et croyez moi, c’était très loin d’être évident, surtout pour une débutante comme moi… En tout cas je vous présente ce joli coléoptère jaune, qui fait parti de la même famille que les coccinelles ! Il est joli non ? Il me faisait un peu flipper au début parce qu’il ressemble beaucoup trop à une effroyable guêpes (elles me donnent la chaire de poule !) (💭En même temps c’est pas compliqué, tu as peur de tout.) Bref, le Mont Aigoual est l’endroit parfait pour les amateurs de macrophotographie ou de beaux paysages !

Nous avons passés tellement de temps à prendre nos photos qu’on en avait carrément perdu les autres, ils ont du faire marche arrière quand ils se sont rendu compte que ça faisait longtemps qu’on ne les suivait plus… Ah oui, dans cette montagne, vous pouvez oublier vos téléphones le temps de quelques heures et profiter des belles choses qui vous entourent parce qu’il n’y a pas de réseau !

Aéronature Parapente

Le matin nous avons décidés d’aller au marché de Ganges avec ma soeur, j’adore par dessus tout aller au marché, je ne sais pas pourquoi, c’est une chose qui me rend heureuse, voir des produits frais, sentir les épices, acheter des fruits, des légumes et des oeufs BIO, acheter sa viande ou son poulet fermier. Bref, si on est dans le sud et qu’on me lève à 7h du matin pour me dire « Mégane on va faire le marché » je saute du lit, je m’habille et c’est parti pour un tour ! Et puis sur les marchés il y a cette ambiance qu’il n’y a nul part ailleurs, les gens sont heureux, on entend les commerçants crier « venez acheter mes poissons ! », l’atmosphère qui y règne est douce, comme si rien ni personne ne pouvait venir gâcher ce moment… Alors bien sur, quand il y a trop de monde, c’est beaucoup plus pénible qu’autre choses, on ne peut pas circuler et tout le monde se marche dessus… Mais Ganges est une toute petite commune et on est jamais entassés les uns sur les autres, c’est comme le marché de Riez dans les alpes de hautes Provence, petit, charmant mais authentique ! La définition parfaite des marchés que j’adore !

Maintenant passons aux choses sérieuses ! Vous avez déjà fait du parapente ? Moi jamais, c’était la première fois ! Bien que j’avais fait un saut en parachute l’année précédente… J’avais A.D.O.R.E ! Du coup, j’étais totalement surexcitée à l’idée de pouvoir faire du parapente, voler dans les airs tel un oiseau, se laisser guider par le vent… C’était juste un rêve de gosse ! Et nous y voilà, ma soeur et moi, prêtes à faire le grand saut ! Nous avons donc réservé notre vol avec un très gentil monsieur du nom de George… Il avait fait un vent d’enfer toute la semaine et notre baptême de l’air s’annonçait légèrement compromis… On avait attendu notre réponse toute la semaine jusqu’à la dernière minute où il nous a dit qu’on pouvait voler le vendredi ! Vous n’imaginez pas le sentiment de joie que j’ai ressenti à ce moment là… Direction donc, « aeronature parapente Montpellier » à Brissac ! 135€ pour 45 minutes de vol, je trouvais ça plutôt correct !

George est un monsieur adorable qui a ouvert tout seul son petit business en parapente, diplômé par l’état, il donne l’opportunité à pleins de gens comme moi, de pouvoir faire des baptêmes de l’air en tandem ! Ce n’est pas une grosse structure comme dans certains endroits où on vous réexpédie le plus vite possible, non, lui il prend le temps pour chaque personne et c’est ça qui est génial, c’est un monsieur passionné et qui sait vous le transmettre. Nous sommes donc partis en voiture de la base d’atterrissage de Brissac pour monter tout en haut du roc blanc (encore plus haut que pour voir les étoiles filantes), il y avait plus de 30 minutes de route sur les chemins montagneux et chaotiques. Une fois arrivés en haut, la vue est magnifique ! Nous avons laissés George installer ses sangles et son matériel afin que nous puissions voler en sécurité et ma soeur est restée en haut à nous attendre, pour pouvoir ensuite prendre son envol à son tour.

Le décollage était un peu catastrophique, je n’arrivait pas à avancer tellement le poids de la voile me tirait en arrière… Il faut courir très vite pour que celle-ci soit embarquée par le vent et puisse enfin s’envoler… Mais j’ai fini par y arriver, la preuve, regardez ! Je vole ! Sincèrement, la haut, je me sentait tellement bien, je ne réfléchissais plus, aucune pensée négative ne pouvait venir perturber ce moment qui aurait pu durer des heures… Moi qui ai le vertige habituellement, là, je n’ai rien ressenti de spécial… J’étais comme un oiseau, emportée par une brise fraiche… C’était spectaculaire ! On a du mal à se rendre compte des merveilles qui nous entourent jusqu’à ce qu’on ai la possibilité de les observer de haut… Je voyais la mer au loin, Nimes, le mont Aigoual, les Cévennes… Je me sentais immense… Les voitures et les maisons me paraissaient toutes droit sorties d’une maison de playmobile, c’est comme si j’avais pu les attraper dans mes mains et les poser là ou je voulais. Le temps était totalement suspendu, George me parlait de tout ce que je voyais, il m’expliquait ce qu’était chaque chose et chaque endroit et moi je l’écoutait, émerveillée par tout ce qui s’offrait à moi. C’était fou de pouvoir parler avec quelqu’un avec autant de connaisances, il avait l’air de tout savoir, d’avoir tout fait pendant toutes ces années, c’était un moment absolument génial que je referais sans aucun doute ! J’étais un peu déçue que ça se finisse mais bon… Toutes les belles choses ont une fin comme on dit… L’atterrissage aussi a été un tant soit peu chaotique… J’ai mal atterri et je me suis légèrement tordue la cheville… Mais passons, ce n’est qu’un détail ! ai-je préféré le parapente ou le saut en parachute ? ça se discute… Disons que pour une petite balade tranquille où vous souhaitez admirer le panorama exceptionnel de belle région Occitane, je dirais que le parapente est la meilleure option. Si en revanche vous êtes à la recherche de sensations fortes, vraiment fortes ! Le saut en parachute est fait pour vous ! En ayant bien en tête que dans les deux cas, si vous avez le mal de l’air, aucun n’est recommandé ! En tout cas j’ai adoré les deux, mais je dirais que j’ai préféré le saut en parachute pour son côté sensationnel ! Et oui, je suis une femme qui a besoin de vibrer ! Ahahah ! (💭 Je vais te faire vibrer en te jetant du haut d’une falaise tu vas voir… Ah là tu vas vibrer !)

Cascade de la Vis et Saint-Laurent-le-Minier

Nous partons aujourd’hui sur notre dernier jour dans la région occitane avant le grand retour vers la capitale (qui n’a pas duré très longtemps pour ma part, si vous avez un peu suivit mes aventures rocambolesques (💭Ok.. Elle est allée chercher ce mot dans le dictionnaire), donc, ce matin là, il faisait bon et beau, j’ai décidé d’emmener ma petite soeur pour une escapade le long de la rivière de La Vis !

La cascade de la Vis a été interdite au publique il y a maintenant plus d’un an à cause des chutes de pierres très fréquentes dans l’Hérault, il y a eu un accident mortel à cette période, les voitures se garaient sur un parking non aménagé, on s’est toujours garés à cet endroit, depuis des années, on galérait toujours pour trouver une place en milieu d’après midi parce que tous les gens des alentours venaient s’y baigner. Le parking n’est pas le seul a avoir été interdit, la municipalité à juger trop dangereux de laisser des gens se baigner à des endroits comme celui-ci… On peut maintenant y trouver de magnifiques écriteaux « baignade interdite ». Mais comme tout le monde le sait, il y a toujours des petits malins pour désobéir aux consignes… Et non, je n’en fait pas parti… Excepté pour prendre des photos et admirer l’endroit, je ne me baigne pas là où c’est interdit (💭 je vous l’ai dit…c’est une flippette !). Non, je ne suis pas suicidaire ! Nuance ! Donc… Cette petite cascade est accessible à pieds depuis la ville de Ganges, comptez environ une bonne demie heure de marche (là aussi je vous ferait un itinéraire détaillé) (💭 quand elle aura enfin compris comment fonctionne une map…). Vous pouvez également y accéder en voiture, mais comme je vous l’ai dit plus haut, c’est beaucoup plus complexe sans aucun endroit pour se garer.

Après ce petit moment de fraicheur j’avais vraiment envie d’aller faire un tour à la cascade de Saint-Laurent-le-Minier qui est encore plus belle, il y a très peu de monde le matin et l’année précédente j’avais vraiment réussi à faire de très belles photos ! Encore une petite demie heure de marche à pieds et… Ah non ? On me dit à l’oreillette que ma soeur a la flemme ! (ou disons plutôt que nous étions attendues pour manger le midi et qu’il commençait à se faire un peu tard) Du coup retour à Ganges… Mais je ne me démoralise pas pour autant, on a pris la voiture ! Quand j’ai une idée en tête ! (💭 Ah ça, je vous confirme qu’elle n’en démord pas… têtue comme une mule.) Du coup en route pour la seconde cascade de la matinée ! Et ici c’est chouette parce qu’il y a un parking… PAYANT ! Trop chouette ! Mais rassurez vous, si vous continuez un peu votre route en passant par le chemin à droite de la cascade, vous continuez plus loin et vous tomberez sur un petit parking GRATUIT ! Hallelujah ! Bon, il est clair ue vous marcherez quelques minutes… Mais au moins je vous fait économiser 5€ ! Je vous confirme que c’est « Légèrement » HORS DE PRIX ! Je vous montre donc l’itinéraire du parking gratuit le plus proche ! (Oui, je sais, il y a écrit « cascade de la vis » mais c’est la cascade Saint-Laurent-le-Minier) 

Donc, une fois que vous vous serez garé et que vous serez arrivés à la magnifique fontaine vous aurez probablement la même réaction que moi… « OH PETARD ! Mais c’est quoi ce monde ???? » Oui tout à fait… Malheureusement pour nous, amateurs de photographie, avec la fermeture des parkings environnants et de beaucoup de lieux de baignades, la cascade de Saint-Laurent-le-Minier pullule de monde à mon grand désarroi ! J’étais partagée entre l’agacement et l’envie de dire à tout le monde de FOUTRE LE CAMP D’ICI ou crier Allahu Akbar… Je suis sure que ça aurait fonctionné ! Non mais sans rire, il est 11h du matin les Gars ! C’est pas une heure pour venir se baigner… Surtout que l’eau est gelée… Cassez vous de la nom d’un canard en caoutchouc  ! (💭 Euh.. tu m’explique l’expression là ? Je vous promet que parfois ça me fait du mal d’être dans sa tête… c’est un de ces bordel là dedans…)

Du coup on a fait avec hein, vu qu’on ne pouvait pas faire sans ! Au pire Photoshop est ton ami ahahah ! On a mis un peu de temps pour traverser la rivière, les rochers étaient glissants et je ne vous explique pas comment je me suis cassée la gueule… A quoi je me suis raccrochée ? A rien… Je suis tombée comme une grosse dinde et j’ai juste sauvé mon Nikon que j’ai levé au dessus de ma tête, j’avais l’air fin ! (💭 ça ne changera pas de d’habitude comme ça…) Quoi ? On m’a dit « les appareils photos et les portables d’abord » mais surtout les appareils photo…

Après toutes ces péripéties, j’ai finis par réussir à aller à l’endroit où je voulais pour prendre mes photos… Je vous montre un petit aperçu de cette jolie cascade qui m’a donné du fil à retordre ! 

Et Merceeee photoshop pour cet exploit encore extraordinaire ! Si on pouvait supprimer les gens aussi facilement dans la vraie vie… (💭 LE KARMA Mégane ! PENSE A TON KARMA !) Ah oui, exact… Tu vois, toi aussi parfois tu peux dire des trucs intelligents et sympa ! (💭Attendez… Je rêve ou elle vient de me clasher ? Apportez moi des antalgiques. Une très forte dose.)

Ce qui m’a le plus perturbée avec cette cascade, c’est le niveau de l’eau, j’en profite donc pour faire un petit point écologique important (💭 Et c’est reparti, la chieuse mangeuse d’herbe avec son balais dans l’cul revient nous emmerder !) Non mais sans rire… Le niveau de l’eau était affolant cette année, je n’ai pas de photos à vous montrer en comparaison malheureusement mais disons que « normalement » les rochers de la deuxième photo sont « sensés » être entièrement recouverts d’eau… L’hérault a été énormément touché par la sécheresse et beaucoup de rivières se sont trouvées totalement asséchées, nous sommes passées devant certaines lorsque nous étions dans le Gard et je trouve cette situation totalement affolante… De plus, il y a des nuisibles qui élisent domicile dans les rivières dont le niveau est bas, ils urinent donc dans celles-ci, contaminant l’eau et provoquant ainsi de nombreuses maladies parfois mortelles…

Je ne le répèterai jamais assez, mais PROTÉGEONS NOTRE PLANÈTE ! C’est la seule qu’on aura… Elle est unique.. Et les paroles d’une célèbre chanson de Disney disait « Tu crois que la terre t’appartient toute entière, pour toi ce n’est qu’un tapis de poussière, moi je sais que la pierre, l’oiseau et les fleurs, ont une vie, ont un esprit et un coeur ». Et c’est beaucoup trop vrai… L’homme à tendance à oublier que c’est à nous de nous adapter à la nature et non l’inverse… Tout se dégrade et c’est peut être désormais irréversible… On nous dit qu’il reste encore du temps, mais on a pas de temps… Dans quelques années la nature reprendra ses droits et se sera la fin du monde que l’on connait actuellement… Alors pensez-y et faite juste attention… L’écologie c’est notre affaire à tous !

C’est la fin de notre superbe semaine dans le Sud de la France, merci à tous d’avoir lu mon article jusqu’au bout et n’hésitez pas à laisser un petit commentaire !

Ah oui j’oubliais presque ! Le bonbon préféré des Français est la fraise Tagada ! Perso, j’aurais parié sur le dragibus ! Mais il est pas loin dans le classement !

Les citations de Mégane : « Il n’y a pas d’homme plus complet que celui qui a beaucoup voyagé, qui a changé vingt fois la forme de sa pensée et de sa vie. » Alphonse de Lamartine

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *