Un week-end dans les Vosges

Un week-end improvisé où j’ai décidé de partir sur un coup de tête pour changer d’air… J’ai été accueillie par mes copains de Strasbourg, Mathilde et Maxime et nous nous sommes organisés un petit trip bien sympathique dans les Vosges !

Je suis arrivée le samedi soir, mais mise à part une soirée Harry Potter pendant laquelle Mathilde et moi nous sommes endormies, nous n’avions pas fait grand chose ce soir là… Mais le plus cool reste à venir !

Dimanche matin Maxime est allé nous chercher le petit dej (je veux bien un copain comme ça moi aussi) et on est partis directement après pour une journée à la montagne ! J’étais comme une enfant qui voit la neige pour la première fois de sa vie, je regardais par la fenêtre et j’étais en mode « elle est ou la neige ? On est bientôt arrivés ? C’est bientôt qu’on pourra voir la neige ? ».  Après une bonne heure de route le temps a commencé à changer, il y avait de la neige et du brouillard. Au final Max s’est trompé de route surement au moins 5 fois et on est finalement arrivés à un spot photo !

De là, on s’est rendus compte qu’il était 13h… 13h ! Nos ventres gargouillaient déjà… Et quand Mathilde a parlée de fondue, à l’unanimité on a dit Oui ! Alors on a réservé une table pour 4 et nous sommes partis vers un petit restaurant bien sympathique en pleine montagne.

Où manger dans les Vosges ?

Voici le restaurant « Au chant du bois » un lieu perdu dans les vosges qui ne paye pas de mine, si on ne connaît pas l’adresse on n’ose pas trop s’y aventurer… Spécialités montagnardes à gogo ! Un endroit génialissime pour tous les grands fans de fromage comme moi… Je n’avais d’ailleurs jamais mangé dans un restaurant dans ce style là, surtout pas sous la neige !

Une fondue savoyarde au munster, de la raclette, des pommes de terre, de la charcuterie, un Monaco, des potes et de la neige ! Que demande le peuple ? On a vraiment super bien mangés… Sur la table on avait une machine avec un gros morceau de fromage à raclette au milieu que l’on faisait couler sur une pomme de terre écrasée… J’en ai toujours l’eau à la bouche ! On a mangé ça Max et  moi, quand on a vu le morceau de fromage on était persuadés qu’on en aurait jamais assez, c’est limite si on a rigolé… Quand on a finit nos assiettes on en pouvait plus, on était capable de rouler comme des grosses boules dans la neige… Mathilde  et Théo nous on fait goûter leur fondue qui était également très bonne… Mais j’ai préféré ma super grosse raclette ! J’en avais  encore jamais mangé des comme ça ! Les garçons n’ont rien voulu prendre pour le dessert, ils ont fait un K.O technique… Une overdose de fromage ! Nous on a mangé mon dessert préféré ! (Il faudra que je fasse un tasting des meilleurs tiramisu de Paris un jour !). Ce n’est pas le meilleur que j’ai pu manger mais il était fait maison (c’est déjà pas mal) et quand même très bon ! Les seuls bémols de ce restaurant c’est qu’il est toujours bondé alors il faut réserver pour avoir une table, les serveurs sont tous entrain de courir partout, il fait très chaud et ce jour là, le patron n’était pas là pour nous faire régler l’addition… On a du attendre une bonne dizaine de minute avant de pouvoir régler.

Nous avons ensuite pris la voiture et les garçons nous ont déposés au lac de Gerardmer pendant qu’ils allaient louer nos luges pour l’après-midi ! On en a profité pour faire le tour en bavardant un peu sur nos vies et surtout j’ai pris pleins de photos ! Un lac enneigé c’est plutôt rare d’en voir à Paris !

Lac de Gérardmer

Il faisait un peu froid mais le lieu était magnifique ! On en a bien profité avant que les gars ne nous appellent pour nous dire « revenez on a les luges »… Et c’est LA que la phase « enfants » commence ! Direction la forêt domaniale de Gérardmer  et ses pistes ! Ce n’était pas vraiment  là qu’on avait prévu d’aller au début, on ne savait pas trop où on allait en réalité…. On a du rouler une bonne trentaine de minutes avant de se dire qu’il était tard et qu’il faudrait peut-être envisager de faire de la luge. Arrivés sur les pistes on était comme des gosses ! Ça faisait tellement longtemps que je n’avais pas vu la neige que je me suis laissée tomber dedans avant de rejoindre les autres en haut de la piste… C’était tellement cool… Ça faisait longtemps que je ne m’étais pas autant amusée, ne plus devoir penser à rien, juste être là et profiter de l’instant, glisser, faire des descente, rigoler, remonter. On s’est pris des chutes monumentales, surtout quand on a décidés d’aller faire une descente immense à travers les arbres… C’est là que les choses sérieuses ont commencées !

Descendre cette piste a été beaucoup plus fun que de la monter… De plus, on avait pas du tout les chaussures adéquates, nos semelles étaient lisses et à chaque pas qu’on faisait on s’enfonçait un peu plus dans la poudreuse. Finalement on a réussi à arriver jusqu’en haut… Caméra activée, Mégane tu pars en première… WOUUUUUHOUUUU ! J’ai du tirer sur les freins comme une dingue pour éviter de me retourner… (C’est ce qui est arrivé à Mathilde ahahahah). Une fois remis de nos émotions on a décidé d’aller boire un vin chaud… Rien de mieux par un froid hivernal qu’un bon vin chaud fait maison ! Alors direction le centre de Gérardmer sur un air de « ce soir chez Boris c’est soirée Disco » ! Je ne me souvient plus du tout du nom du bar, mais c’est un endroit très sympa ou l’on entend une bonne musique de dehors, ça nous a tout de suite mis dans l’ambiance et on a décidés de s’installer.

Maxime, Théo et moi avons pris un vin chaud (la base de la montagne) et Mathilde a plutôt opté pour un cocktail sans alcool ! On a passé un bon moment là bas et finalement on a décidés de rentrer… On avait tellement pas faim avec tout ce qu’on avait mangés le midi qu’on a juste décidés de se poser et de boire quelques verres… Quelques verres qui se sont transformés en danse, en petit bac et en « J’ai faaaaaaim » à deux heures du mat…. Au final, une journée parfaite, simple, comme on les aime ! Mais un beau programme nous attendait encore le lendemain… Malheureusement aussi mon jour de départ (légèrement déprimant).

Comme le dirait Jesse Garon « C’est LUNDI », aujourd’hui on part pour visiter le château du Haut-Koenigsbourg ! Je suis déçue de ne pas avoir eu le drone à ce moment là parce que la vue était vraiment à couper le souffle ! Il ne faisait pas très froid et le temps était magnifique, grand soleil, ciel bleu… Le temps parfait pour se plonger dans des ruines du moyen-age.

Château du Haut-Koenigsbourg

Voilà les magnifiques photos de la vue que l’on avait de la-haut ! C’était sublime mais on finit par vite s’y habituer… Au début on est en mode « OUAAAAH  truc de dingue » et quand on est repartis on était genre « Ouais.. Ouais c’est pas mal quand même », on est difficiles non ?

Voici le château ! Un endroit qu’il faut absolument visiter si vous passez dans ce coin… C’est historique, on avait même du mal à nous dire que des gens y avaient vécus… Les peintures anciennes, les armures, les cuisines, les meubles… Quasiment tout était d’époque, reconstruit par les Allemands vers les années 1900, vous avez d’ailleurs beaucoup de plans et de maquettes avant et après la reconstruction et c’est assez bluffant de voir tout le travail qui a été accompli sur ce bâtiment ! Même si l’entrée pour la visite était assez chère (9 euros par adulte et 7 pour les étudiants), c’est un très bel endroit à visiter, surtout le lundi, il n’y a pas un chat ! C’est très calme et très « nature », le château est entouré par la forêt de Sélestat. Une fois que nous avons tout vu et tout pris en photo et en vidéo on est descendus au village de Ribeauvillé, très charmant, très calme et totalement typique Alsacien ! Il n’y avait pas de grosses boutiques et d’ailleurs tout était fermé (en Alsace, le lundi et le dimanche c’est à peu prêt la même chose). On a marché pendant un certain temps, flânant dans les ruelles. Au final il est venu le temps pour moi de rentrer sur Paris, toutes les bonnes choses ont une fin comme on dit… Alors mes copains de voyage m’ont ramenée a la gare (après être passés chercher à manger) et on the road again.. Je trouve ça de plus en plus déprimant de devoir quitter un endroit pour revenir sur Paris… J’espère qu’un jour je pourrais quitter cette ville définitivement et migrer vers de nouveaux horizons… En attendant je suis déjà impatiente de partager avec vous ma prochaine aventure !

Les citations de Mégane :  » En somme la beauté est partout. Ce n’est pas elle qui manque à nos yeux, ce sont nos yeux qui manquent à l’apercevoir ». Boris Vian

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed